Weight Loss Program

Les « trucs et astuces » de Roselyne et Paul

NOVEMBRE/DECEMBRE 2011

-          Le temps des lis (autres que les lis de la Madone) :

Le cœur de l'hiver est la bonne période pour planter la majorité des lis. La plupart n'entreront pas en repos avant novembre. Plus tôt vous plantez, plus les  plantes seront assurées d'une belle floraison solide l'été prochain. Installez-les dans une terre bien travaillée, légère sans excès . Plantez profond, sous 20 cm de terre. Dans ces bonnes conditions, ils se multiplient vite.

-          L'Humus Resista « Sapporo Gold 2 » résiste à la graphiose. Il consolera tous ceux qui ont perdu leurs ormes, il y a quelques années. C'est un petit brin d'espoir.

-          Apportez du fumier dans les espaces libérés et bêchez-les aussitôt.

-          Noël approche. Préparez-vous à faire provision de branches aux baies et fruits décoratifs avant que les oiseaux ne les mangent.

-          Pour rajeunir vos noisetiers, supprimez les plus grosses tiges.

-          Contre le verglas :

-          Evitez le salage des allées, toxique pour les plantes. Pensez plutôt au sable ou aux cendres.

-          Isolez les pots du sol pour limiter les dégâts du gel, ou entourez-les de films protecteurs (feutre horticole recouvert de plastique).

-          Rentrez les dahlias :

Bien qu'ils puissent passer l'hiver en pleine terre (-15° C), les dahlias gagnent à être arrachés et abrités parce qu'ils redoutent plus la pourriture que le froid, surtout dans notre climat. C'est l'occasion de nettoyer et diviser les souches. Les tubercules arrachées et essuyées seront entreposées dans un endroit frais et parfaitement sec « hors gel ».

FEVRIER /AVRIL 2012

Février Mars :

Pendant la période de froid, lorsqu'il ne gèle pas :

  • Terminer la taille de néttoyage des rosiers remontants en supprimant les fleurs , bois mort , brindilles frèles,
  • Ramasser les feuilles mortes au pied des rosiers pouvant contenir des maladies (surtout ne pas les incorporer au compost ),
  • Effectuer pendant cette période de repos, un traitement à base de cuivre ou d'huile minérale pour freiner les maladies cryptogamiques au démarrage de la végétation.

Mars Avril  :

  • Enlever au fur à mesure les protections , finir les dernières plantations à racines nues en les ayant pralinées et arrosées ( 10 l  minimum ), le collet devant se trouver au niveau du sol,
  • Les gelées terminées, on effrectuera la taille des buissons, tiges, pleureurs, grimpants,
  • Pour la bonne vigueur de vos  rosiers, incorporez en surface un engrais rosiers avec de la MAGNESIE ou du bon compost maison bien décomposé,
  • Ne pas bécher,ce qui risquerait de blesser les racines, un griffage en surface sur 10 cm de profondeur suffit amplement,
  • Avant le démararrage de la végétation ,et pour éviter les premières maladies vous pourrez faire un traitement prèventif à base d' huile naturelle.

Et aussi, redonner du tonus au jardin

Redonner du tonus aux massifs, avec le printemps revient l'envie de jardiner :

Améliorer la fertilité.

Faire une analyse de sol qui permet de partir sur de bonnes bases. Elle vous renseignera sur le P H  de votre terre, c'est à dire son acidité ou son alcalinité, ce qui vous permet de choisir les plantes adaptées. Les jardineries vendent des kits, en général, les conseils pour améliorer la terre sont aussi fournis.

Bien doser les engrais :

Fort des renseignements données par cette analyse du sol vous pourrez alors apporter les engrais adéquats, vous aurez le choix entre :

  • Les engrais chimiques  (produits de synthèse). A notre avis, ils ne sont à prévoir que dans certains cas que dans certain cas : quand on démarre un massif dans un sol très pauvre, ou très perturbé, (des terrassements par exemple) ou quand la plante souffre d'une carence manifeste.
  • Le plus pratique, pour des massifs "mixtes" (arbustes, vivaces mélangés) est de choisir un engrais universel. Les granulés sont pratiques car ils se répandent à la volée
  • Les engrais organiques (ou issus des matières végétales ou animales) ils ne se contentent pas d'enrichir le sol, ils en améliorent aussi la structure (augmentation de la capacité de stockage de l'eau et des éléments nutritifs) favorisent l'activité biologique du sol. Ce sont eux que nous vous conseillons d'utiliser en premier

Préserver la teneur en matière organique du sol.

Il est important de redonner à chaque saison à la terre ce que le jardinier prélève (tontes, feuilles mortes évacuées, annuelles, tailles) Pour cela le compost est irremplaçable si vous n'en avez pas encore dans votre jardin, c'est le moment idéal pour en démarrer un.

La matière organique que vous allez accumuler (gazon, mauvaises herbes, feuilles mortes déchets de cuisine) commencera à être utilisable l'automne prochain .Vous ferez 2 apports, l'un à l'automne, l'autre  au printemps.